×App icon
Installer
Ouvrir

Comment bien arroser des plantes d’intérieur ?

Vous voulez en savoir plus sur l’arrosage des plantes ? Voici nos conseils d'arrosage. N’hésitez pas à faire appel à un jobber pour arroser vos plantes pendant les vacances.

 Comment bien arroser des plantes d’intérieur ?

Tout savoir sur l’arrosage des plantes d’intérieur

Pourquoi arroser des plantes d’intérieur ?

Si votre goût décoratif pour les végétaux vous a poussé à planter et à cultiver des plantes vertes d’intérieur, vous devez vous intéresser à leur fréquence d’arrosage. Vous éviterez ainsi de les voir pourrir par excès d’eau, ou au contraire parce que vous aurez ignoré leurs besoins en eau réels. L’hygrométrie (l’humidité de l’air) de votre logement est également importante à prendre en compte, puisque certaines variétés sont plus affectées que d’autres par l’humidité ambiante. Vous doutez avoir la main verte et vous vous demandez comment arroser des plantes d’intérieur ? Pas de panique, découvrez nos des conseils d’arrosage de plantes d’intérieur pour ne plus avoir de mauvaises surprises ! Elles pourront pousser régulièrement de quelques centimètres sans dépérir.

Quels sont les différents types de plantes d’intérieur ?

Il est possible de trouver dans le commerce toutes sortes de plantes vertes d’intérieur, chacune d’entre elles nécessitant un système d’arrosage et des conseils d’entretien différents :

  • Plantes grasses d’intérieur : aussi qualifiées de « succulentes » ou « cactées », ces variétés sont capables d’accumuler une véritable réserve d’eau pour faire face aux périodes de sécheresse de leur habitat d’origine. C’est le cas du cactus ou du crassula.
  • Plantes vivaces : des plantes fleuries et à bulbes, qui sont capables de re-fleurir régulièrement, de durer plusieurs années, et qui ne génèrent pas de bois. On peut citer le cyclamen, l’amaryllis, le papyrus ou encore l’hortensia. Notez par ailleurs qu’il existe des plantes à feuillage persistant ou à feuillage caduc. La différence entre les deux types de feuillage est très simple, puisque les plantes vertes d’intérieur à feuillage persistant conservent leurs feuilles à l’automne, tandis que celles à feuillage caduc les perdent à ce moment de l’année. La rose et l’aralia présentent par exemple des feuillages caducs, tandis que le kentia ou le baquois (aussi appelé pandanus) arbore un feuillage persistant.
  • Graminées : longtemps considérées comme des mauvaises herbes, ces plantes vertes d’intérieur constituent aujourd’hui des éléments de décoration très prisés. Il s’agit de plantes vivaces, mais hautement allergisantes. Les houlques ou les fétuques en font partie.
  • Broméliacées : des plantes exotiques et tropicales qui ne connaissent qu’une seule période de floraison au cours de leur existence. Lindmanias et aechmeas font partie de cette famille.

Arbres : de nombreux arbustes, arbres nains ou de petite taille peuvent trouver leur place dans votre logement, tels que les bonzaïs, les ficus, les palmiers d’intérieur type kentia, l’avocatier ou encore le pied d’éléphant.

D’autres variétés peuvent être vendues par les distributeurs spécialisés, tels que les plantes carnivores ou les plantes grimpantes. Il n’existe pas de règle standard en matière de fréquence d’arrosage de ces différents types de plante. Tout dépend en fait de la variété. Mais de manière générale, il est préférable de se fier aux saisons.

En hiver, un arrosage tous les quinze jours suffira amplement. Pour des températures d’automne comprises entre 17 et 19°C, on passera généralement à un arrosage hebdomadaire et à deux pour des températures supérieures à 20°C.

Au printemps et en été, la montée des températures impose un nouveau rythme. Entre 15 et 18°C, comptez un arrosage hebdomadaire. Pour des températures allant de 19 à 22°C, c’est deux fois par semaine qu’il vous faudra arroser vos plantes vertes d’intérieur. A partir de 23°C, vous devrez les arroser au moins trois fois par semaine, dès lors que la motte de terre est sèche.

Quelques précautions sont à prendre concernant certaines variétés. Notez qu’il est parfois préférable de ne pas arroser du tout vos plantes grasses d’intérieur que de les arroser trop souvent. Mais généralement, un arrosage par semaine en été suffit amplement. Les cactus sommeillent d’octobre à mars/avril, il importe donc de ne pas les arroser du tout durant cette période. Par ailleurs, certaines broméliacées comme le vriesea comportent une rosette (le point d’ouverture des pétales et/ou des feuilles), en leur centre, qui doit être constamment remplie d’un peu d’eau. De manière générale, procédez à l’arrosage de vos plantes vertes d’intérieur dans le courant de la matinée, le plus tôt étant le mieux.

Comment choisir ses plantes d’intérieur ?

Il faut choisir des variétés dont les besoins sont adaptés au temps dont vous disposez pour l’entretien de plantes d’intérieur. Si vous êtes souvent pressé, qu’il y a trop de choses à faire et pas suffisamment d’heures dans vos journées, il est donc préférable d’opter pour une cactée par exemple, qui pourra survivre un certain temps sans être arrosée. Des plantes à feuillage persistant vous éviteront par ailleurs de devoir enlever les feuilles mortes une fois l’automne venu. Mais si vous pensez pouvoir vous en occuper régulièrement, des plantes vivaces conviendront parfaitement, en plus de conférer à votre domicile des décorations fleuries. Consultez notre guide tarifaire sur le coût d’un service d’arrosage de plantes en votre absence pour vous faire une idée des prix en vigueur.

Besoin d'un service d'arrosage de plantes ?
Publier une annonce

Comment faire pour bien arroser des plantes d’intérieur ?

Quel matériel faut-il pour bien arroser des plantes d’intérieur ?

Un arrosoir, de l’eau et une bassine, voici ce dont vous aurez besoin pour mener à bien votre mission. Un système de brumisation par vaporisation peut être utile dans le cas de certaines espèces telles que le ficus et autres plantes tropicales.

Nos conseils d’arrosage de plantes d’intérieur 

  • Conseil n°1 : déterminer si la plante a besoin d’eau

Mettez votre doigt dans la terre. Si vous la trouvez sèche, c’est qu’elle a besoin d’eau. A l’inverse, une terre humide peut encore attendre.

  • Conseil n°2 : arroser au bon moment, sans excès

Arrosez le matin, à température ambiante. Utilisez de l’eau du robinet (dont le calcaire est supporté par la plupart des plantes) ou de l’eau de pluie. Au printemps et en été, arrosez une à trois fois par semaine en fonction des températures. Pendant l’hiver, la plupart des plantes nécessitent un arrosage toutes les deux semaines. En automne, arrosez une à deux fois par semaine selon les températures.

  • Conseil n°3 : choisir une méthode d’arrosage

Arroser par la surface consiste tout simplement à verser de l’eau par le dessus. Elle imbibe la terre et les racines, avant d’être déversée dans la soucoupe. Pensez à vider régulièrement la soucoupe au risque de voir les racines dépérir. L’arrosage par bassinage consiste à immerger un pot dans une bassine remplie d’eau. L’eau s’infiltre par les trous jusqu’à remonter en surface. Il faut alors retirer le pot de la bassine. Une méthode idéale pour les plantes vertes d’intérieur qui ne supportent pas d’avoir les feuilles mouillées, comme certaines plantes carnivores ou bien le cyclamen.

  • Conseil n°4 : éviter certains écueils

Un cache pot peut s’avérer dangereux pour la plante si vous ne prenez pas garde à la quantité d’eau qu’il retient. Il peut alors faire pourrir les racines. Les broméliacées comportent une rosette, en leur centre, qui doit être constamment remplie d’un peu d’eau. N’utilisez pas d’eau froide, privilégiez de l’eau à température ambiante. Laissez sécher la motte de terre après chaque arrosage.

N’oubliez pas d’exposer vos plantes vertes d’intérieur au soleil, en prenant garde à ce qu’elles ne brûlent pas. Si des cactus peuvent résister à une longue exposition sous de fortes chaleurs, c’est loin d’être le cas de toutes les variétés. Pour une grande partie d’entre elles, il est préférable de les exposer à une bonne luminosité de manière indirecte, près d’une fenêtre orientée à l’ouest. Et mieux vaut éviter une exposition plein sud, puisque les pièces reçoivent en été une lumière très vive qui peut les brûler. Pour les plantes réclamant une luminosité tamisée, un placement près des fenêtres orientées à l’est leur fera profiter du levant et d’une lumière douce tout au long de la journée.

Enfin, pour des variétés ne nécessitant que peu de lumière, ce sont les fenêtres orientées au nord qui conviendront. Ne les laissez pas constamment à l’intérieur. Faites-les sortir au printemps en évitant bien sûr le trop-plein d’exposition solaire. Prévoyez un pot suffisamment grand pour leur permettre de s’épanouir. Procédez au rempotage si vous voyez les racines dépasser. De manière mensuelle, nourrissez-les à l’engrais en ayant la main relativement légère.

Besoin d'un service d'arrosage de plantes ?
Publier une annonce

Qui peut arroser des plantes d’intérieur ?

Contatez un jobber Frizbiz pour arroser vos plantes d’intérieur

Sur notre site de jobbing dédié à l’aide entre particuliers pour travaux, vous trouverez de nombreux passionnés de jardinage. N’hésitez donc pas à faire appel à un jobber jardinier Frizbiz pour vous aider avec vos plantes vertes d’intérieur !

Arroser des plantes d’intérieur est-il couvert par l’assurance Jobbing ?

Effectivement, vous avez la possibilité de profiter de la couverture offerte par l’assurance Jobbing. Issue de notre partenariat de confiance avec Axa, l’assurance Jobbing vous garantit des travaux de qualité. Vous recevrez la visite d’un second jobber si une première intervention ne correspond pas à vos attentes. Pour obtenir davantage d’informations, consultez les conditions de l’assurance Jobbing. 

Un crédit d’impôt s’applique-t-il à l’arrosage de plantes d’intérieur ?

Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt pour l’emploi à domicile, puisque l’entretien de plantes d’intérieur est considéré comme du service à domicile. Cette déduction fiscale s’élève à 50% dépenses annuelles associées, jusqu’à un plafond de 12 000 euros. Mais pour cela, vous devez au préalable déclarer l’intervention de votre jobber Frizbiz auprès de l’URSSAF. Pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur le CESU, ou Chèque Emploi Service Universel. Il vous permettra de rémunérer votre jobber tout en le déclarant officiellement. Pour en savoir plus, jetez un œil aux conditions d’utilisation du CESU

Crédits photos : Pinterest 

Partagez l'article sur les réseaux !
Frizbiz

Quelques profils de nos jobbers experts
Des hommes à tout faire de confiance.
Jobber Frizbiz - Bernard L.
Bernard L.
Particulier de Rennes
92 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Mathieu A.
Mathieu A.
Particulier de Lambersart
9 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Eric D.
Eric D.
Particulier de Ostwald
9 prestations réalisées
Découvrir les autres profils
C'est 100% Gratuit
Comment ça marche ?
Faites votre demande
Publication et Envoi des alertes
Réception des offres dans l'heure
Sélection du bricoleur
Toutes les prestations de bricolage assurées parAxa logo@2x
Vous avez un projet ?