×App icon
Installer
Ouvrir

Comment poser un bloc porte ?

Vous voulez vous essayer à la pose et à la réparation de portes ? Appuyez-vous sur nos conseils pour vous aider, ou bien contactez un jobber Frizbiz pour qu’il vienne vous donner un coup de main !

Publié le 31.07.2017 à 14h22
Comment poser un bloc porte ?

Qu’est-ce qu’un bloc porte ?

Pourquoi poser un bloc porte ?

Le terme « bloc porte » désigne l’intégralité du bâti d’une porte. Autrement dit, cela concerne à la fois l’huisserie (ou dormant) et les chambranles, qui représentent l’encadrement du bloc porte. Le terme désigne aussi le ou les battants (ou vantail, ouvrant), ainsi que toutes les ferrures de quincaillerie intervenant dans sa fabrication (gonds, paumelles…). Ces dernières interviennent notamment sur les mécanismes de pivot, d’ouverture et de fermeture. On décide de poser un bloc porte intérieur tout simplement pour fermer une pièce, ou procéder à une pose de menuiserie extérieure pour couper les accès à la maison.

Quels sont les différents types de bloc porte ?

De manière générale, le bloc porte se fixe au mur par l’intermédiaire de pattes de scellement. L’huis se compose de trois éléments : les montants surmontés de la traverse, et le seuil. Les montants se situent de chaque côté de la porte, tandis que la traverse constitue un pont situé au-dessus du battant. Le seuil enfin, se trouve au niveau du sol, parallèlement à la traverse.

Le battant quant à lui peut être plein (ou isoplane), alvéolaire ou vitré. Un battant plein présente une surface lisse et plane de chaque côté. Une porte alvéolaire, quant à elle, est creuse à l’intérieur. Plus économique mais moins isolante que l’isoplane, on la préfère pour les intérieurs. Les modèles vitrés, comme leur nom l’indique, comportent différentes déclinaisons de vitrage.

Les fabricants proposent également des modèles de porte à double battant. Au niveau de la serrurerie, on distingue la serrure lardée (ou encastrée) ou la serrure en applique. La première s’encastre dans le bâti du vantail et elle s’avère compliquée à installer pour un novice en bricolage. La seconde quant à elle, plus simple à poser, est utilisée lorsqu’un ouvrant est trop fin pour l’y encastrer, ou lorsque le bâti doit demeurer intouché. En résumé, la serrure lardée est une serrure encastrée dans la porte, tandis que la serrure en applique est composée d’un bloc qui vient directement se poser sur la porte.

La sécurité de la serrure varie selon qu’il s’agisse d’une serrure monopoint ou multipoints. La seconde est généralement considérée comme plus sécurisante que la première, en raison du plus grand nombre de pênes amovibles à l’intérieur de la gâche de serrure. C’est pourquoi une porte blindée comporte généralement au moins trois points. Cette mesure anti effraction de haute sécurité se montre généralement très efficace.

Par ailleurs, les matériaux intervenant dans la composition des ouvrants et des dormants sont multiples. On peut ainsi trouver sur le marché de l’huisserie métallique, ainsi que des ouvrants à ossature métallique. Des modèles qu’on retrouve souvent dans des installations de blindage. Plus classique, la porte en bois conduit les locataires ou le propriétaire d’un logement à réaliser des travaux de menuiserie intérieure. Les éléments de son bloc porte peuvent ainsi être faits de placage bois, d’aggloméré ou encore de bois massif. Les essences de bois noble intervenant dans leur composition peuvent aussi être très variées : chêne, résineux, acajou, bois exotique…

Enfin, ce sont les dispositifs d’ouverture qui différencient les différents blocs. La plupart sont classiques, puisqu’ils s’ouvrent vers l’intérieur ou l’extérieur. Mais on peut aussi procéder au montage d’une porte coulissante, parfois déclinée en porte à galandage. Cette dernière fait tout simplement disparaître le battant dans la cloison une fois ouverte. Un petit plus esthétique non négligeable !

Vous avez un projet ?
Publier une annonce

Comment choisir son bloc porte ?

L’un des premiers critères à prendre en compte est bien sûr le prix de la porte, de l’huisserie et du reste, qui doit s’adapter à votre budget. Si vous choisissez de procéder à une pose de porte coulissante, les tarifs peuvent varier par rapport à un modèle de porte à battant. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter notre guide tarifaire sur le coût d’une pose de porte. Mais la sécurité compte tout autant. La résistance au feu peut intervenir dans le choix de votre bloc, puisqu’un modèle coupe-feu entrave la propagation des flammes. Les occupants et les biens de votre maison sont ainsi protégés de la destruction. Par ailleurs, vous pouvez prendre en compte la performance acoustique et isolante des modèles présents sur le marché, afin de réaliser des économies d’énergie et de limiter les nuisances sonores.

Comment faire pour poser un bloc porte ?

Quelles sont les normes en termes de bloc porte ?

Trois normes et labels se démarquent en matière de bloc porte :

  • L’Euroclasse est une classification européenne remplaçant progressivement la classification M. Elle détermine la combustibilité et l’inflammabilité des modèles.
  • La norme EN 356 : réservée aux portes vitrées, puisqu’il détermine notamment la résistance du vitrage aux projectiles.
  • Le label A2P BP : il détermine la résistance aux effractions, et est défini par une batterie de tests spécialisés.

Quel matériel faut-il pour poser un bloc porte ?

Voici tout ce dont vous aurez besoin pour la réalisation de vos travaux :

  • Crayon
  • Mètre ruban
  • Niveau à bulle
  • Scie égoïne
  • Tournevis
  • Chevilles
  • Planche en bois
  • Equerre
  • Perceuse et forets adaptés aux matériaux à travailler
  • Burin et marteau
  • Ciment ou mortier
  • Tréteaux (éventuellement)

Quelles sont les étapes pour poser un bloc porte ?

  1. Première étape : vérification des dimensions

Assurez-vous que les mesures du bloc porte lui permettent de s’intégrer dans l’emplacement prévu à cet effet. Si tel n’est pas le cas, installez-le sur des tréteaux. Reportez les mesures de l’emplacement sur lui. Sciez le surplus.

2. Deuxième étape : vérification de la stabilité verticale et horizontale

Retirez le battant de l’huisserie. Posez l’huisserie dans l’emplacement et calez-la. Utilisez un niveau à bulle pour vérifier sa verticalité et son horizontalité. Utilisez une équerre pour vérifier les angles droits. Si le besoin s’en fait sentir, effectuez les ajustements nécessaires.

3. Troisième étape : fixation du bloc porte

Percez trois trous au niveau à égale distance dans la cloison, sur la longueur de chaque montant. Chevillez les trous. Vissez l’huisserie, un montant après l’autre, puis la traverse. Scellez le bloc porte à l’aide de ciment ou de mortier en fonction de la composition de votre cloison. Comblez les espaces entre la cloison et le bloc porte à l’aide de mousse de polyuréthane. Laissez sécher le scellement.

4. Dernière étape : finitions Installez le battant

Posez l’encadrement de la porte. Mettez la poignée en place.

Vous avez un projet ?
Publier une annonce

Qui peut poser un bloc porte ?

Contactez un jobber Frizbiz pour poser votre bloc porte

Si vous n’avez pas tout à fait confiance en vos propres talents de bricoleur, notez que Frizbiz est un site de jobbing dédié aux travaux entre particuliers. Pour vous aider dans le montage d’une porte coulissante ou la pose de menuiserie extérieure, vous ne devez donc pas hésiter à faire appel à l’un des membres de notre communauté ! Mais si vous souhaitez réaliser vos ouvrages seul, vous pouvez découvrir nos conseils pour poser un judas sur une porte d’entrée

L’assurance Jobbing couvre-t-elle la pose d’un bloc porte ?

Non, ces petits travaux ne sont pas couverts par l’assurance Jobbing. Mais vous pouvez faire confiance aux jobbers Frizbiz les yeux fermés pour le montage d’une porte coulissante ou toute autre porte intérieure. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter les conditions de l’assurance Jobbing

Poser un bloc porte est-il éligible à un crédit d’impôt ?

Si vous décidez d’isoler votre maison par la pose d’une porte d’entrée isolante, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique. Il s’élève à 30% des dépenses engagées, dans la limite de 8 000 euros pour une personne seule, et 16 000 euros pour les couples. Mais avant cela, il faut déclarer l’intervention de votre jobber Frizbiz à l’URSSAF. Pour cela, vous avez la possibilité d’utiliser le Chèque Emploi Service Universel, ou CESU. Il vous permet de le rémunérer tout en déclarant très simplement son emploi à domicile. Pour obtenir plus d’informations, jetez un œil aux conditions d’utilisation du CESU

Partagez l'article sur les réseaux !
Frizbiz

Quelques profils de nos jobbers experts
Des hommes à tout faire de confiance.
Jobber Frizbiz - Denis S.
Denis S.
Professionnel de Bagneux
99 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Mario S.
Mario S.
Particulier de Paris 19e
97 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Bernard L.
Bernard L.
Particulier de Rennes
92 prestations réalisées
Découvrir les autres profils
C'est 100% Gratuit
Comment ça marche ?
Faites votre demande
Publication et Envoi des alertes
Réception des offres dans l'heure
Sélection du bricoleur
Toutes les prestations de bricolage assurées parAxa logo@2x
Vous avez un projet ?