×
Installer
Ouvrir

Mieux consommer : la seconde vie des objets

Depuis les années 50, nous avons rapidement muté vers une société de consommation. On crée le besoin, on produit en masse, on suscite l'envie, on pousse à l’achat. Chacun s’est complu dans l’effervescence des Trente Glorieuses sans penser aux conséquences de cette trajectoire. Chaque année, les Français déposent 3,6 millions de tonnes d’encombrants* sur le trottoir, des déchets parfois difficiles à revaloriser. Et si nous modifions nos comportements pour consommer autrement, par exemple, en donnant une seconde vie aux objets du quotidien ?

Publié le 12.11.2018 à 16h37 - Actualisé le 21.11.2018 à 17h18
Mieux consommer : la seconde vie des objets

Une société de surconsommation

L’innovation et l’émergence des nouvelles technologies ont accéléré le processus de surconsommation. Les industries renouvellent leurs offres toujours plus vite et toujours mieux. On jette toujours plus vite et toujours plus.

L’obsolescence programmée (la durée de vie d’un objet donnée lorsqu’il est conçu) sonne comme une douce mélodie dans l’oreille des industriels alors que les ressources 6e contient déchets pollution naturelles s’amoindrissent et la production des déchets s’intensifie tous secteurs confondus. Leur collecte et leur traitement deviennent problématiques et impactent eux aussi notre environnement de façon inquiétante : pollution des océans (le 6e continent, ça vous dit quelque chose ?), gaspillage des matières premières, émissions de CO2… En France, seuls 22% du plastique et 43% de l’aluminium sont recyclés.

Un tel constat qui doit remettre en question nos habitudes de consommation pour que l’on prenne des réflexes plus “éco-responsables”. Pensons autrement, notamment lorsqu’il s’agit d’envisager la rentabilité d’un objet sur le long terme et de comparer leur rapport qualité / prix. Tournons-nous vers des alternatives qui permettent une consommation raisonnée.

Vers des nouveaux modes de consommation

La planète nous offre de belles choses, alors profitons-en, mais surtout, protégeons-là ! Les déboires environnementaux impactent certes la faune et la flore, mais aussi notre santé. Le traitement des déchets pollue l’air que l’on respire. Leur transport et leur combustion émettent une quantité importante de CO2 et autres composants volatiles nocifs. Certains seconde main vintage matériaux ne peuvent être traités en raison de leur dangerosité et sont enfouis sous terre… une raison de plus pour limiter leur production. Le recyclage permet de préserver les ressources naturelles et d’éviter les exploitations polluantes à outrance (métaux rares, pétrole…). L’écologie nous concerne tous. 😉 

Outre l’argument écologique, les alternatives de consommation responsable peuvent avoir un avantage économique au sein d’un foyer. Beaucoup ont pris la mauvaise habitude d’accumuler des objets dans leur garage, placards, tiroirs, en pensant que FORCÉMENT “ça resservira un jour”. Ils ont soudainement une valeur sentimentale ou procurent un sentiment de sécurité. On appelle ce mal de l’accumulation la "syllogomanie", mais l'important, c’est de se soigner, n’est-ce pas ? Soyons honnête, il est rare que ces objets soient réutilisés un jour, alors autant leur donner une seconde vie tout en gagnant quelques euros. Les objets de seconde main vous coûteront également moins cher. 

Comment consommer autrement ?

C’est avant tout une question de bonnes habitudes ! On évite de se laisser prendre dans les filets de la facilité. Aussi, de nombreuses entreprises, start-up ou associations offrent des solutions innovantes pour valoriser les déchets ou produits inutilisés. Elles ne demandent que peu d’investissement personnel et créent de nouvelles formes d’économie favorables à l’écologie. Voici quelques pistes à suivre.

Réparer 

Une évidence ? Pas tant que ça ! Lorsqu’un appareil tombe en panne ou qu'un meuble se casse, la question se pose : dois-je en acheter un autre ou le faire réparer ? Dans certains cas, la réparation coûte plus cher que l’achat d’un objet neuf, mais n’en faisons pas une généralité ! En 2016, les Français ont jeté 1,4 millions de déchets électriques et électroniques. 70% des DEEE* finissent incinérés ou enterrés. Sur les 30% restants, seuls 2% sont réemployés*.

Les innovations technologiques sont rapides et proposent des appareils plus performants, plus économiques en termes de consommation énergétique. On se laisserait bien tenter. Mais lorsque l’on pense à toutes les matières premières et à l’énergie nécessaires pour la fabrication du nouveau modèle, réfléchissons-y plus sérieusement.

déchets encombrants

Il en est de même pour le mobilier ! Avec l’avènement du meuble en kit, pas cher mais peu résistant, personne n’a plus aucun scrupule à les jeter sans penser à la réparation. Les dépôts sauvages sur le trottoirs se multiplient et deviennent un réel souci pour les collectivités locales concernées. Un triste constat lorsqu’on les compare avec les meubles de nos grands-parents, qui n’ont pas un seul éclat. Le diktat des tendances n’arrange pas non plus le problème. Pour ne pas payer un prix exorbitant en optant pour la réparation, pourquoi ne pas vous orienter vers :

- Les repair cafés : certains bars, cafés, associations organisent des ateliers avec des experts de la réparation, l’occasion de donner une chance de survie à vos appareils électroniques ou votre électroménager, avant de les condamner à un destin tragique. 😏 A noter, les rencontres sont généralement gratuites !

- Frizbiz : eh oui ! Notre plateforme de mise en relation vous permet aussi d’entrer en contact avec des réparateurs, particuliers ou professionnels. Notre concept est basé sur une économie collaborative de proximité. Vous publiez gratuitement une annonce et vous recevez dans l’heure les offres des bricoleurs à côté de chez vous. C’est peut-être votre voisin de palier qui réparera votre cafetière, votre vélo, votre écran de smartphone ou votre lave-vaisselle ! On limite les frais de déplacement et on profite d’un service convivial ! 😀

Besoin d'une réparation ?
Trouver un réparateur Frizbiz

 

Donner ou vendre

Le “particulier à particulier” a de beaux jours devant lui. On ne vous présente plus les plateformes telles que LeBonCoin ou Vinted, qui permettent de vendre les vêtements ou objets dont on ne se sert plus. Un objet désuet pour l’un s’avèrera inestimable pour l’autre. On pense bien sûr aux collectionneurs, aux passionnés de vintage etc. Votre dressing ou votre grenier peut vous rapporter, alors n’hésitez plus à vous séparer de vos biens inutiles.

économie solidaire don emmaus
Autre possibilité, les dons ! Vous ferez un geste pour la planète tout en faisant plaisir à une personne aux revenus modestes ou dans le besoin. Déposez-les dans les locaux d’associations telles qu’ Emmaüs, le Secours Populaire ou autres acteurs de l’économie solidaire. Sur les réseaux sociaux, on compte de nombreux groupes d’échanges ou de dons à proximité des grandes villes. Vous pouvez également vous rapprocher des plateformes donnons.org ou encore mesvoisins.fr.

Louer, prêter

Ça aussi, c’est éco-responsable ! En théorie, votre voisin n’a pas besoin de sa perceuse ou de son appareil à raclette tous les jours (sinon, inquiétez-vous pour lui). Optez pour la location ou louez vous aussi vos objets qui ne vous servent qu’occasionnellement. Cela permet d’optimiser leur achat, notamment s’il fut conséquent. L'emprunt est aussi une façon de ne pas encombrer inutilement vos placards. Les plateformes de l'économie collaborative qui proposent de la location d'objets sont nombreuses, citons par exemple Zilok.com ou Sharinplace.fr . 

Choisir le remanufacturing

Ce process, à traduire par “refabrication”, s’inscrit dans “l’économie circulaire” et permet de mettre à neuf d’anciens produits en réutilisant ses composants. Chaque appareil est démonté dans son intégralité et le moindre matériau est récupéré, remplacé, réparé… Au final, votre objet sera dans le même état que ceux fraîchement sortis de l’usine.

Le remanufacturing est une démarche à la fois économique et écologique puisqu’elle préserve les ressources naturelles. Et faire du neuf avec du vieux, ça coûte moins cher ! Cela concerne particulièrement les objets électriques et électroniques. A l’achat, vous n’avez donc que des intérêts à vous tourner vers des produits remanufacturés.

Agorastore, Weeefund ou encore Zenmobile font partie des acteurs dans le domaine. Des grandes enseignes spécialisées récupèrent également vos appareils électroménagers (Boulanger, But…) pour les introduire dans un parcours de remanufacturing ou de recyclage.

remanufacturing remanufacturéPensez aussi aux produits reconditionnés, qui peuvent présenter quelques défauts esthétiques mais qui sont soumis à des vérifications techniques pour attester de leur parfait fonctionnement. Souvent, ce sont des objets de démonstration, des excédents d’usine, des produits déballés et très peu manipulés. Cela évite qu’ils soient jetés alors qu’ils peuvent être utilisés.

Des initiatives à souligner

Depuis 2017, le ministère de la Transition écologique et solidaire réfléchit sur un projet de loi condamnant l'obsolescence programmée. Il souhaite favoriser la réparabilité des produits et green friday black friday imposer aux constructeurs d’informer le consommateur sur la durée de vie d’un objet à partir 2020. De plus en plus d’appareils électroniques et électriques sont conçus avec des pièces soudées, irréparables, augmentant considérablement le pourcentage de DEEE*

L’année 2017 a également vu éclore le Green Friday, impulsé par le collectif ENVIE, en contestation du Black Friday, journée de l’hyperconsommation par excellence. Les structures participantes sensibilisent leurs publics à la consommation responsable en organisant des petits événements, des ateliers, et en reversant 15% de leur chiffre d’affaire de la journée à l'Association de lutte contre l’obsolescence programmée. Pas de réduction au programme mais un accompagnement vers des gestes “éco-citoyens”. ENVIE renouvelle l'opération en 2018. 

Vous souhaitez agir pour l'environnement ? N'hésitez pas à faire appel à un jobber Frizbiz pour faire réparer vos objets du quotidien à des prix très intéressants : réparation d'électroménager, réparation de smartphone et tablette, réparation de télévision... Parcourez les différents univers Frizbiz et publiez votre annonce, vous recevrez les premières offres dans l'heure. 

Besoin d'une réparation ?
Trouver un réparateur Frizbiz

 

Sources : 

*https://www.planetoscope.com *http://www.cniid.org/

*DEEE = Déchets d’équipements électriques et électroniques

Crédits photo : Pinterest, ENVIE 

 

Partagez l'article sur les réseaux !
Frizbiz

Quelques profils de nos jobbers experts
Des hommes à tout faire de confiance.
Jobber Frizbiz - Mohammed B.
Mohammed B.
Particulier de Rosny-sous-bois
97 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Daniel M.
Daniel M.
Particulier de Saint-Ouen-l'Aumône
96 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Tevas T.
Tevas T.
Particulier de Strasbourg
92 prestations réalisées
Découvrir les autres profils
C'est 100% Gratuit
Comment ça marche ?
Faites votre demande
Publication et Envoi des alertes
Réception des offres dans l'heure
Sélection du bricoleur
Toutes les prestations de bricolage assurées par
Vous avez un projet ?
Publier une annonce
Besoin d'aide ?
Publier une annonce
Proposez vos services !
Devenir Jobber