×
Installer
Ouvrir

Que faut-il savoir sur la pose de peinture ?

L’application d’une peinture murale réclame patience et doigté. Alors, que doit savoir un débutant à ce sujet ? On vous en dit plus dans cet article, et vous avez la possibilité de faire appel à un jobber Frizbiz !

Que faut-il savoir sur la pose de peinture ?

Qu’est-ce qu’une pose de peinture ?

Pourquoi poser de la peinture ?

Il y a mille et une raisons pour lesquelles décider d’appliquer une ou plusieurs couches de peinture au mur ou au plafond. Qu’il s’agisse d’une peinture intérieure ou d’une peinture extérieure, rafraîchir l’apparence de ses revêtements muraux est toujours une bonne idée. Découvrez l'article sur la peinture et le papier peint. Le papier à peindre est également une occasion de tester ses talents de peintres. Ne serait-ce que pour accorder les murs et les plafonds à une thématique précise de décoration intérieure ! Les revêtements de sols sont également concernés, puisqu’on en utilise lors de la pose de parquet, et qu’il existe de la peinture pour carrelage ou sols en PVC. Dans le cadre de travaux de rénovation, il est essentiel de donner un coup de jeune à des murs parfois vieillis, humides voire fissurés. Par ailleurs, au sein des copropriétés, les travaux de ravalement de façade se présentent souvent avec une addition salée, mais permettent d’entretenir la devanture de la résidence. On peut également peindre un meuble, peindre un plafond, peindre une porte ou encore des escaliers. Dans tous les cas, l’idée est à la fois d’appliquer une protection sur la surface peinte, et de lui procurer une touche esthétique agréable à regarder.

Quels sont les différents types de peinture ?

La variété des différents produits existant sur le marché n’est plus à démontrer. Voici une petite liste de ce que l’on peut trouver chez les distributeurs spécialisés :

  • Peinture acrylique : un mélange de pigments naturels et synthétiques. Elle présente un certain nombre d’avantages, comme le fait de sécher rapidement, d’être facilement mélangée, de se diluer dans l’eau, d’être peu odorante ou encore d’être relativement solide.
  • Peinture brillante : relativement résistante et réflexive, elle apporte un peu de profondeur aux pièces. On l’utilise notamment en cuisine, où elle peut résister à l’humidité et aux fumées.
  • Peinture laquée : c’est un type de peinture à effet très brillant, quasiment miroir, qui donne davantage de profondeur à la pièce. Il faut néanmoins qu’elle soit appliquée sur des surfaces parfaitement lisses.
  • Peinture mate : idéale pour estomper les irrégularités et les accidents sur les surfaces concernées. Toutefois, elle ne renvoie pas la lumière et accroche facilement la poussière, sans être réellement lessivable. On l’utilise donc généralement pour peindre un plafond ou dans les pièces les moins fréquentées.
  • Peinture satinée : elle procure de l’éclat aux pièces qu’elle recouvre, sans le côté très voyant des peintures brillantes ou laquées. En plus de cela, elle est facilement lessivable.
  • Peinture glycéro : pour glycérophtalique. Cette peinture dont le diluant est composé de solvant est très résistante à l’humidité et à l’usure du temps qui passe. On s’en sert généralement pour peindre des pièces telles que la salle d’eau et la cuisine, ou bien les zones de passage. On peut également mentionner la peinture antirouille, très pratique pour recouvrir des éléments métalliques tels que des portails ou des grilles. Choisir sa peinture implique donc notamment de savoir à quel lieu on la destine. Mais il importe également de vous interroger sur le prix de la pose, qui doit s’adapter à votre budget. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre guide tarifaire sur la pose de peinture au m². 
Vous avez un projet ?
Publier une annonce

Comment effectuer la pose de peinture ?

Quelles sont les normes en termes de pose de peinture ?

Les pots vendus sur le marché doivent notamment répondre à des réglementations visant à protéger l’environnement. On distingue la NF Environnement et l’Ecolabel. La Norme Française Environnement prend en compte l’intégralité du cycle de vie des produits vendus pour déterminer son impact environnemental. Elle indique également la qualité de leur pouvoir couvrant et leur capacité de séchage. L’Ecolabel prouve quant à lui que l’effet polluant des solvants est limité, au même titre que les émissions de soufre durant la production. Il garantit aussi sa résistance à l’eau et aux frottements humides, ainsi que son adhésion.

Quel matériel faut-il avoir pour effectuer une pose de peinture murale ?

Il est très important de protéger les parties de la pièce à peindre. C’est pourquoi outre les outils nécessaires aux travaux, il faudra également prévoir des moyens de couvrir les zones sensibles :

  • Bâche
  • Ruban de masquage
  • Eponge pour nettoyer les taches éventuelles
  • Rouleau
  • Brosse à rechampir
  • Pinceau rond
  • Bac et grille d’essorage

Quelles sont les étapes d’une pose de peinture murale ?

  1. Première étape : préparation du mur

On ne peut peindre convenablement que sur une surface lisse et propre. Le lessivage est le premier réflexe à avoir. Nettoyer votre mur jusqu’à ce qu’il ne reste plus de poussières, de taches ni de salissures. Pour des boiseries, le ponçage est parfois indispensable. Il faut poncer jusqu’à gommer les irrégularités. Pour d’autres surfaces telles que du placo, n’hésitez pas à utiliser un enduit de lissage ou à appliquer une couche d’impression pour lisser et estomper les accidents, les fissures et les trous microscopiques pouvant gâcher le résultat final.

2. Deuxième étape : protection de la pièce

Installez une bâche au sol. Fixez de l’adhésif de masquage au niveau des angles, des tours de porte et des fils électriques desquels vous aurez préalablement retiré les prises et les interrupteurs. Vous ne devez pas attendre que la peinture soit totalement sèche pour retirer le ruban de masquage, au risque d’avoir des difficultés à le faire.

3. Troisième étape : préparation de la peinture

Mélangez doucement la peinture pour en uniformiser la teinte. Evitez de fouetter la substance, vous risqueriez de provoquer l’émergence de bulles d’air.

4. Quatrième étape : les angles

Utilisez la brosse à rechampir pour travailler avec précision sur les angles. Travaillez par petites touches, sans écraser la brosse. Continuez jusqu’à avoir recouvert tous les angles, pourtours de fenêtre et de porte.

5. Cinquième étape : les murs

Peignez au rouleau, par carré d’1m de côté et progressez au fur et à mesure. Procédez par passes croisées. Lissez votre couche en effectuant des mouvements de bas en haut et de haut en bas. Evitez de mettre trop de peinture sur votre rouleau pour limiter les effets disgracieux. Lorsque tout le mur y est passé, laissez sécher avant d’appliquer une deuxième couche.

6. Dernière étape : les finitions

Finissez par les plinthes, au pinceau. Placez une protection en dessous, que vous déplacerez au fur et à mesure de votre progression. Laissez sécher votre travail. Si vous avez utilisé une peinture à l’huile, utilisez un solvant pour nettoyer vos outils. Un nettoyage à l’eau suffit pour les autres types de peinture.

Vous avez un projet ?
Publier une annonce

Qui peut faire une pose de peinture ?

Faites appel à un jobber Frizbiz peintre pour votre pose de peinture

Vous trouverez de très nombreux talents aptes à répondre à toutes vos attentes en naviguant sur notre plateforme. N’hésitez donc pas à contacter un jobber peintre Frizbiz pour réaliser vos travaux de petits bricolage ! 

L’assurance jobbing couvre-t-elle la pose de peinture ?

Frizbiz et Axa garantissent des travaux effectués dans les règles de l’art grâce à l’assurance Jobbing. Si un premier jobber ne vous donne pas entière satisfaction, vous pouvez recevoir la visite d’un second dans les plus brefs délais. Retrouvez plus d’informations en consultant les conditions de l'assurance Jobbing

La pose de peinture est-elle éligible à un crédit d’impôt ?

Un Prêt à Taux Zéro plafonné à 30 000 euros est possible pour un logement individuel si vous effectuez une rénovation de façade à la suite d’une isolation thermique extérieure. Pour bénéficier de ces aides, il faut au préalable déclarer l’intervention de votre jobber auprès de l’URSSAF. Vous pouvez vous appuyer sur le CESU (Chèque Emploi Service Universel) qui vous permettra de le rémunérer tout en déclarant son intervention plus simplement, sous certaines conditions. Vous obtiendrez plus d’informations sur les conditions d'utilisation du CESU ici

Partagez l'article sur les réseaux !
Frizbiz

Quelques profils de nos jobbers experts
Des hommes à tout faire de confiance.
Jobber Frizbiz - Daniel M.
Daniel M.
Professionnel de Sarcelles
97 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Antoine L.
Antoine L.
Professionnel de Epinay-sur-orge
94 prestations réalisées
Jobber Frizbiz - Jésus A.
Jésus A.
Particulier de Sotteville-lès-Rouen
9 prestations réalisées
Découvrir les autres profils
C'est 100% Gratuit
Comment ça marche ?
Faites votre demande
Publication et Envoi des alertes
Réception des offres dans l'heure
Sélection du bricoleur
Toutes les prestations de bricolage assurées par
Vous avez un projet ?